Dr Erik Loridan, les masques – Quels fondements scientifiques ?

CSI n°62

16:21 Début présentation; rétrospectives
18:45 Tour d’horizon de l’état de la science
27:17 Qu’en dit la science ? Littérature médicale
42:01 Période Covid
49:33 Innocuité du port du masque
50:45 Risques psycho-sociaux; les enfants
53:53 Efficacité à enrailler la transmission
56:34 Conclusion (1)
57:31 Conclusion (2), interrogations
58:26 Épilogue

Erik Loridan sur les fondements scientifiques du masque. Réunion à suivre en priorité sur CrowdBunker / TG / ou twitter

https://crowdbunker.com/v/PB9hobdK

Twitter :  

Des pistes pour soulager ou traiter un Covid long

Des pistes pour soulager ou traiter un Covid long

Pour lutter contre le Covid Long voici un arsenal de molécules potentiellement d’intérêt. Parlez-en à votre médecin.

Jean-Marc Sabatier (DR)

Jean-Marc Sabatier (DR)

Par Jean-Marc Sabatier

À ce jour, il apparait qu’il existe plus de 2 millions de personnes souffrant de symptômes post Covid (ou séquelles post-Covid) en France, suite à une infection au virus SARS-CoV-2, voire, dans certains cas, suite à une vaccination. Ces troubles, plus ou moins invalidants selon les personnes, sont associés au Covid long. Ainsi, il apparait utile de donner des pistes thérapeutiques afin de les soulager. La « sensibilité » à ces traitements est très variable suivant les individus. Il est important de mentionner que -dans tous les cas- ces divers traitements potentiels doivent être ordonnés et suivis par votre médecin.

Dans l’arsenal anti-Covid long, il existe des plantes et champignons (ainsi que leurs extraits) qui paraissent d’intérêt potentiel (il ne s’agit pas d’une liste exhaustive) :

  • Artemisia annua (elle contient naturellement de la quercétine)
  • Ginko biloba
  • Aloe vera
  • Curcuma longa
  • Nigella sativa (cumin noir)
  • Glycyrrhiza glabra (réglisse)
  • Panax ginseng
  • Labiatae Ravintsara (Cinnamomum camphora)
  • Thé vert
  • Berberine
  • Rei shi

Certains composés et/ou molécules sont également potentiellement d’intérêt:

  • Vitamine D (intérêt avéré !) ; pour un effet optimal, celle-ci peut être associée au zinc, magnésium, vitamine K2, vitamine C liposomale, omega-3, sélénium, glutathion et/ou N-acetyl-Cystéine (NAC)
  • Mélatonine (inhibiteur du système rénine-angiotensine)
  • Citrate de sildénafil ou Viagra (vasodilatateur inhibiteur de la phosphodiestérase de type 5)
  • Anti-hypertenseurs : sartans (antagonistes du récepteur AT1R) et inhibiteurs de l’enzyme de conversion (inhibiteurs ECA, dont le Captopril)
  • Quercétine (inhibiteur de système rénine-angiotensine)
  • Bêta-bloquants (antagonistes compétitifs spécifiques des récepteurs bêta-adrénergiques)
  • Aspirine (anti-inflammatoire non stéroïdien AINS, antalgique, anti-pyrétique, anti-agrégant plaquettaire)
  • Prednisolone (anti-inflammatoire stéroïdien)
  • AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens, anti-prostaglandines, inhibiteurs de la cyclo-oxygénase COX)
  • Azithromycine (macrolide antibiotique possédant des propriétés antivirales)
  • Clarithromycine (macrolide antibiotique)
  • Dexaméthasone (corticoïde synthétique anti-inflammatoire et inhibiteur du système rénine-angiotensine)
  • Cetirizine ou Kétotifène ou Clarityne (anti-histaminique H1)
  • Famotidine (anti-histaminique H2)
  • Naltrexone (antagoniste de récepteurs opioïdes)
  • Naloxone (antagoniste des récepteurs TLR4 et opioïdes)
  • Cromoglycate de sodium (anti-allergique stabilisateur de mastocytes)
  • Niacine et nicotinamide (vitamine B3 ou PP), cofacteur d’oxydoréduction du métabolisme des glucides, lipides et protéines
  • Maraviroc (antagoniste compétitif du récepteur CCR5)
  • Pravastatine (statine : hypolipémiant et inhibiteur de la 3-hydroxy-3-méthylglutaryl coenzyme A)
  • Montelukast (anti-asthmatique de la famille des anti-leucotriènes)
  • Donepezil (anti-cholinestérasique contre des troubles neurologiques)
  • Ivermectine (plusieurs activités dont l’inhibition du système rénine-angiotensine)
  • Hydroxychloroquine (pour ses propriétés anti-inflammatoires)
  • Fluvoxamine (inhibiteur de la recapture de sérotonine)
  • Propolis (pour ses propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires et antioxydantes)

Pour rappel, ces composés sont mentionnés à titre indicatif. Parlez-en à votre médecin en cas de Covid long.

Source initiale

Données EudraVigilance – Novembre 2022 – Déclarations suite à vaccination

Données EudraVigilance – Novembre 2022 – Déclarations suite à vaccination

Mise à jour de la base de données EudraVigilance au 11 novembre 2022.

Tous les décès associés à tous les vaccins par an

Evénements indésirables graves : nombre de déclarations par an pour tous les vaccins

Effets indésirables graves de tous les vaccins de 2010 à 2022 - rapports EudraVigilance

Myocardites + péricardites, nombre de déclarations par an pour tous les vaccins

Myocardites + péricardites, nombre de notifications par an pour tous les vaccins de 2010 à 2022 (11/2022)

Troubles de la menstruation, nombre de déclarations par an pour tous les vaccins

Troubles de la menstruation, nombre de notifications par an pour tous les vaccins de 2010 à 2022 (11/2022)

Maladie de Creutzfeldt-Jakob, nombre de déclarations par an pour tous les vaccins

Pour rappel, la catégorie “autres” en vert comprend tous les autres vaccins (non covid).

Les données brutes sont disponibles ici, ainsi que les méthodes utilisées.

Died Suddenly




Le docu #DiedSuddenly a fait beaucoup de bruit, je vous fais un #résumé.

 

On commence par des interviews d’employés de pompes #funèbres qui témoignent d’avoir trouvé des caillots fibreux extrêmement longs, du sang avec des grains, comme une microcoagulation.

 

Plusieurs témoins dans l’#armée US, le lieutenant médecin #Theresa Long témoigne d’avoir observé de nombreux #AVC, myocardites, #péricardites, progression de tumeurs #cancéreuses et de #caillots sur des #soldats.
Ils parlent de militarisation de système de la santé.

 

L’avocat Thomas #Rent parle d’augmentation de fausses couches de 300% sur la moyenne de 5 ans, le Dr #Ryan Cole parle d’augmentation de cancers, réactivés. Augmentation de problèmes neurologiques qui affectent les pilotes aussi… Baisse de #fertilité qui nous amène à la théorie de la #dépopulation.

 

Le refus des gouvernements du monde entier de considérer les effets secondaires, les attaques contre les critiques sont telles qu’on en arrive à considérer la question. #Kissinger sur le fait de réduire la population mondiale, #Bill Gates au TED talk sur le même sujet pour sauver la planète du CO2, etc etc…

 

Ils font le lien avec les idées reprises dans l’#Agenda2030 et le WorldEconomicForum de Klaus Schwab, son GreatReset. Bref rappel de l’#Event 201, la guerre de 5e génération, MKUltra et Mockingbird. Propagande et pression des gouvernements pour se vacciner.

 

“En fait, personne ne veut vraiment savoir ce qu’il y a dans les #vaccins. Le public ne veut pas savoir non plus”. Steve #Kirsch a averti plus de 300 personnes au CDC sur les données constatées d’effets secondaires, et personne ne lui a répondu, y compris la responsable de sécurité des vaccins. II cite notamment les dernières données en Israël. Aux US, 14.000 décès sont signalés dans la vase de données VAERS, il pense qu’on peut supposer une sous déclaration d’un facteur 100, soit au pire 1.4 million de morts si on extrapole.

 

C’est bien qu’ils aient mis l’extrait du #Parlement européen qui a fait admettre à #Pfizer qu’ils n’ont pas testé les vaccins sur la #transmission. Tout ça mis en parallèle avec les #médias qui martelaient que le vaccin était le seul moyen d’arrêter l’épidémie. Maintenant ils font machine arrière là dessus.

 

#Conclusion du docu: plusieurs pensent que le vaccin est une arme #biologique avec l’intention de réduire la #population mondiale, ces vaccins ont été mis en place par une opération psychologique pour les faire accepter.

#Mon avis: docu efficace, images sanglantes des caillots, soyez prévenus. Beaucoup de témoignages, ça manque de sources (j’ai la plupart des sources mais pour une personne lambda ça peut être beaucoup à accepter/chercher). J’aurais aimé plus d’analyse sur le lien entre la spike et les caillots.

 

Il y a une erreur semble-t-il, sur cette vidéo d’opération sur la fin avec un caillot, qui daterait d’avant le Covid. Donc attention sur ce point (et c’est sanglant, n’allez pas voir https://www.youtube.com/watch?v=JQ7aojMamSU)

 

Sur la fin avec des vidéos de gens s’écroulant, à la télévision, dans le métro, en conduisant un bus… Flippant, mais je comprends qu’il faut un facteur #choc, mais on n’a pas de preuve que tous sont dus aux vaccins, ce sera facile pour nos détracteurs. Quelques petites erreurs de sous-titres en FR (mais merci aux sous-titreurs) si vous avez d’autres versions, mettez les dans les commentaires. 🙂

 

Leur message est que nous devons en parler, que nous pouvons nous rassembler “pour empêcher que l’humanité soit détruite”. Donc je partage.”

Momotchi

  • Parce que jamais auparavant une (des) inoculation n’avait fait autant de dégâts.
  • Parce que que la “ScienceTM” et utiliser l’humain comme cobaye et ce, avec des technologies non stables n’apporteront jamais leurs fruits et donc la sécurité.
  • Parce que nous nous devons, même si nous même, ne sommes pas diretement touchés de ce devoir; partager l’information du fait du business et des morts à travers des décisions impropres et non scientifiques mais uniquement politiques…

PrimumNonNocere

Version anglaise :

Claude Escarguel, microbiologiste : “Le traitement en phase précoce marche !” – Debriefing

Claude Escarguel, microbiologiste : “Le traitement en phase précoce marche !” – Debriefing

Debriefing du microbiologiste Claude Escarguel, ancien président du Syndicat national des praticiens des hôpitaux généraux. Il est aussi porte-parole du collectif « AZI-THRO- d’hospitalisation » de 40 médecins qui ont testé le traitement précoce à base d’azithromycine. Il nous parle de son collectif, de sa création, des actions menées auprès des autorités sanitaires qui sont restées sans réponse à ce jour. Il revient aussi sur les pressions subies par certains médecins qui ont soigné leurs malades en prescrivant des antibiotiques en phase précoce. Il aborde enfin la vaccination mettant en perspective les diverses alternatives.

Source : FranceSoir

Traitement ambulatoire patient covid19